head_b

Réflexion : Allié-e-s du Féminisme, de l'Anti-Racisme, de l'Anti-Esclavagisme, de la Lutte LGBTQ... et pour l'Antispécisme ?

Réflexion : Allié du Féminisme, de l'Anti-Racisme, de l'Anti-Esclavagisme, de la Lutte LGBTQ... et pour l'Antispécisme ?


Les hommes militants ne subissent pas les discriminations et oppressions des femmes militantes. Pire, ils en tirent des avantages en terme d'image et de considération là où les militantes sont rabaissées et dévalorisées
(Vincent, militant à Osez le Féminisme, dans une interview de pour l'Huffingtonpost)

En lisant cette phrase, j'ai compris l'une des raisons principales pour lesquelles les hommes ne peuvent pas être Féministes, même si ils luttent pour le droits des femmes, à leurs côtés.

Et pour la même raison, j'adopterai à présent le terme "Allié du Féminisme" quand je me définirai comme Activiste (homme) luttant contre le Sexisme.

Tout comme pour les autres luttes dans lesquelles je ne suis pas l'une des victimes systémiques : je fais partie de la classe des privilégié-e-s. Il n'est donc pas possible pour moi d'être un des act-eurs/rices princip-aux/ales de la lutte contre cette oppression, tout en jouissant chaque jour de mes privilèges que les opprimé-e-s n'ont pas. Je peux donc être au maximum allié de cette lutte, mais pas davantage. Exemple : "Allié de l'Anti-Racisme", "Allié de l'Anti-Esclavagisme", "Allié du Féminisme", mais pas "Anti-Raciste", "Anti-Esclavagiste", et "Féministe", et ce, de part ma position de privilégié qui me permet de profiter de ces oppressions, et ce, parfois même sans l'avoir demandé.

Mais quand est-il de l'Antispécisme alors ?

Dans cette logique que peut on dire des humain-e-s qui sont les oppress-eurs/euses systémiques des Autre Animaux, et qui jouissent de ces privilèges au quotidien mais qui sont cellceux qui, je pense, ont la possibilité de libérer les Autres Animaux de ce système oppressif qui s'appelle le "Spécisme", puisque malheureusement, les Autres Animaux ne peuvent rarement se libérer d'elleux-même, et ne peuvent pas obtenir elleux-même des droits dans notre société gouvernée par les humain-e-s ? En partie à cause de l'oppression trop importante qu'ilèles subissent (captivité / sélection génétique etc...)

Voici ma pensée à ce sujet :

L'Antispécisme est un luxe, et une lutte de privilégié-e-s.

Ce qui différencie l'Anti-Spécisme de l'Anti-Racisme, l'Anti-Esclavagisme, et du Féminisme, c'est notamment, selon moi, qu'être Antispéciste (lutter contre le spécisme et éviter d'en faire), contrairement aux autres luttes, ne peut être possible que dans le cas où on fait partie de la classe des privilégié-e-s (humain-e-s) et pas la classe des opprimé-e-s (Autres Animaux).

En effet, nous pouvons nous revendiquer Antispécistes uniquement grâce au fait que nous avons découvert la Vitamine B12, qui nous permet depuis 1948 de ne plus avoir besoin d'utiliser/tuer les Autres Animaux pour subvenir à nos besoins vitaux, et donc qui nous permet, si nous le souhaitons, de refuser nos privilèges d'oppress-eurs/euses, de ne plus faire de discrimination en fonction de l'espèce (ne plus être Spéciste), autant que faire se peut.

Si nous ne faisions pas parti-e-s de la classe privilégiée, nous serions probablement au même niveau que les Autres Animaux Libres, et nous n'aurions pas le privilège de pouvoir choisir à ce point notre façon de nous alimenter, en ayant l'opportunité d'essayer de réduire au maximum les souffrances directement ou indirectement engendrées au passage (Veganisme, Zero Waste etc...)

En ce qui concerne les autres utilisations que nous faisons des Autres Animaux (vêtements, loisirs etc...), c'est, selon moi, encore lié à nos privilèges, et celles-ci ne seraient pas systémiquement présentes si nous ne jouissions pas déjà de notre situation de privilégié-e-s.

Et de ce fait, nous serions comme elleux (les Autres Animaux Libres), en situation de survie, et pratiquant la discrimination en fonction des espèces (Spécisme) : celles qui nous paraissent être des proies faciles et nutritives (qui seraient nos victimes), et celles qui nous paraissent moins attrayantes à nos yeux (que nous épargnerions).

Par définition, nous serions donc "Spécistes", au même titre que toutes les autres espèces qui font actuellement partie de la classe des opprimé-e-s et qui n'ont pas vraiment la possibilité de se soucier de la lutte pour l'arrêt des discriminations en fonction de l'espèce : l'Antispécisme.

Alors sommes nous "Antispécistes" ou "Allié-e-s de l'Antispécisme" ?

En conclusion, selon moi, contrairement aux autres luttes, nous pouvons, en tant que personnes faisant partie de la classe des privilégié-e-s (et donc des oppress-eurs/euses), nous revendiquer "act-eurs/rices princip-aux/ales de cette lutte" ("Antispécistes", et pas "Allié-e-s de l'Antispécisme"), puisque c'est, selon moi (ce que j'ai décrit plus haut), un statut qui ne peut exister que dans la classe des privilégié-e-s (et donc des oppress-eurs/euses). Et plus largement, je pense que nous pouvons continuer de nous définir en tant qu'Animalistes (Activistes luttant contre toutes les oppressions faites aux animaux, humain-e-s y compris).

Cependant, pour chaque lutte qui s'intègre dans cette celle-ci, nous ne sommes pas tou-te-s ég-aux/ales en fonctions de nos privilèges respectifs, et donc, selon moi, nous devrions les préciser et les prendre en compte quand on se met à parler et/ou agir pour chacunes des luttes spécifiques qui composent l'Animalisme. Exemple (selon ma pensée) :

Si par exemple "je suis" :
- une Femme
- Noire
- Hétéro Cis Genre
- Non-Esclave
...et que je lutte contre toutes les oppressions faites aux animaux, humain-e-s y compris (Animalisme).

Alors je peux me définir comme étant Animaliste, mais en gardant à l'esprit et en le rappelant si besoin que je suis :
- Féministe
- Anti-Raciste - Anti-Spéciste
- Alliée de l'Anti-Esclavagisme (et pas Anti-Esclavagiste)
- Alliée de la lutte LGBTQ (et pas LGBTQ)

Pourquoi est-ce important de savoir si nous sommes Allié-e ou Résistant-e au sein d'une lutte ? :

Selon moi, il est important de prendre en compte ses privilèges pour lutter contre toutes les oppressions pour :

- Permettre aux victimes / résitant-e-s de se libérer, au lieu de venir essayer de "les libérer". - Permettre aux victimes / résitant-e-s d'être au centre de la lutte, et ne pas "récupérer/voler leur lutte". - Permettre aux Allié-e-s de savoir à peu près quelle place, et quels comportements ilèles doivent adopter dans la lutte pour être respect-eux/euses des victimes / résitant-e-s qu'ilèles sont censé-e-s aider en étant des Allié-e-s. - Permettre d'éviter de reproduire les schémas d'oppressions du système au sein des luttes.

Article conseillé : Devenir Activiste (Guide) : http://bit.ly/devenir-activiste

Tipeee Andy Smiley

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.
Youtube Facebook Twitter Instagram Email
reste-informee
partage