head_b

Plan d'Action pour l'Abolition de l'Exploitation des Autres Animaux.


Voici le Plan d'Action pour l'Abolition de l'Exploitation des Autres Animaux qui me parait le plus réaliste, et le plus efficace à ce jour. (Je suis évidemment toujours prêt à remettre en question ma vision actuelle)


I ) Première Étape : Créer une opposition politique puissante et dérangeante.



1 ) Tenter d'affaiblir la puissance nos ennemis politiques. [80% de notre temps d'action]

Les institutions, l'État, et les entreprises qui promeuvent le spécisme, le légalise et agissent activement pour le faire perdurer sont actuellement beaucoup plus puissant-e-s que les personnes et organisations Antispécistes en France, c'est un fait.

Nous ne sommes en position de pouvoir exiger quoi que ce soit, et nos demandes, même les plus dérisoires sont balayées de la main par nos opposant-e-s politiques.

Si nous voulons avoir un poids politique assez fort pour faire basculer la société vers un système non-oppressif pour les Autres Animaux (ainsi que pour les humain-e-s), alors selon moi, il va falloir affaiblir les points de forces de nos ennemis politiques, et ce, en passant par des actions offensives et dérangeantes (légales et illégales).

Qu'elles actions mettre en place ? :
 http://bit.ly/consomaction-vs-action-directe

1-B ) Agir au quotidien (en dehors des Actions organisées).

Vous connaissez sûrement cette expression : Ne rien dire c'est consentir.

Selon moi, le spécisme (tout comme le racisme/sexisme/homophobie/esclavage et toutes les autres oppressions) ne doit être tranquille nulle-part.


Je pense qu'il en va de notre responsabilité morale, de nous montrer solidaire envers les victimes, en visibilisant l'oppression que dont nous sommes témoin-e-s, lorsqu'il se passe quelque-chose d'oppressif en face de nous.

Laisser faire et tourner la tête peut-être parfois nécessaire pour notre propre santé (mentale ou physique), mais le plus souvent, c'est juste une question d'inconfort, et je pense qu'on pourrait être davantage efficace, si toutes les personnes convaincues essayaient aussi souvent que possible de pointer du doigt les oppressions quand ilèles voient quelqu'un-e participer 
(consciemment ou inconsciemment) à l'une d'entre-elles.

Le faire de façon bienveillante ou non, peut avoir des effets différents en fonction des cibles.

À vous de jauger selon les situations.


Exemples :

- Dire à voix haute "STOP SPÉCISME" ou "La fourrure / le cuir / le lait / les oeufs / la viande ça tue les autres animaux !" en passant devant un commerce spéciste ou une personne qui en porte/mange un produit spéciste.

- Expliquer de façon pédagogique (quand le moment le permet) pourquoi telle ou telle chose est oppressive et donner des solutions pour ne plus participer à cette oppression, et lutter contre : inciter la personne à devenir Animaliste (et pas juste Vegan).

Selon moi, lorsque les Actions Directes seront assez régulières pour être réellement gênantes, nous serons alors considéré comme une réelle menace pour nos opposant-e-s politiques et nous pourrons ainsi commencer à installer un rapport de force qui nous permettra de négocier des changements concrets pour les Autres Animaux, auprès des personnes qui ont le pouvoir de faire perdurer ou stopper ce qu'ilèles subissent actuellement.

Je pense que à partir du moment où nous seront assez puissant-e-s et menaçant-e-s pour nos opposant-e-s politiques (en ayant réussi à mobiliser / organiser / féderer assez d'activistes pour pouvoir bloquer / déranger l'économie spéciste de façon significative dans le cas où ilèles n'accéderaient pas à nos exigences), nous pourrons alors négocier avec elleux, et leur imposer un changement radical : l'Abolition de l'Exploitation Animale (Exploitation Humaine y compris).

Mais avant d'être considéré-e-s comme tel-le-s, selon moi, espérer un changement radical n'est que peine perdue.


Devenir Activiste (GUIDE) : http://bit.ly/deveniractiviste


2 ) Créer des Animalistes et pas seulement des Vegan. [20% de notre temps d'action maximum]


2-A ) Créer des liens avec les Activistes des autres luttes spécifiques.

Je pense qu'il est intéressant d'aller voir les activistes qui se battent pour une/des lutte-s spécifique-s et qui ne savent pas (ou oublient) qu'ilèles contribuent à d'autres oppressions au quotidien, pour les inciter s'engager contre toutes les oppressions systémiques et devenir Animalistes.

La définition de l'Animalisme que je soutien : http://bit.ly/animaliste

Exemple : Soutenir leurs actions en leur proposant des actions non-oppressives (si ce n'est pas déjà le cas), et les inviter sur les nôtres.


2-B ) Créer des Animalistes à partir de simples consommat-eurs/rices.

Lors des moments où nous discutons avec des personnes qui ne sont pas encore Animalistes (ou même pas encore Vegan), il est évidemment essentiel de les informer, pour qu'ilèles ne consomment pas des produits issus de l'exploitation animale (exploitation humaine y compris) par ignorance ou en se disant "de toute façon je n'ai pas le choix".

Mais, selon moi, notre discours doit les pousser à être Animaliste et pas seulement Vegan.

Je pense que lutter contre un système oppressif ne peut pas se faire uniquement via la consommation et le boycott. Il est nécessaire, selon moi, de faire de l'activisme (avec une partie d'Activisme Offensif). Et si nous pouvons créer des Activistes Animalistes (contre toutes les oppressions faites aux animaux, humain-e-s y compris), et pas juste Antispéciste, c'est encore mieux !

Exemple de sensibilisation de Non-Animalistes (ou Non-Vegan) ? :

II ) Deuxième étape : Faire évoluer le Droit.


Après avoir installé un rapport de force avec le gouvernement et les lobbies spécistes (être assez puissant-e-s pour les gêner sévèrement si ilèles n'accèdent pas à nos exigences) : nous devrons, selon moi, demander une modification des lois.

Celles-ci devront prendre en compte le fait que les Autres Animaux sont des personnes, au même titre que nous (les humain-e-s), et que de ce fait, il est impossible d'en être propriétaire (pour les Autres Animaux dans l'incapacité d'être indépendant-e-s, nous pourrons par exemple être leurs tut-eurs/rices sous certaines conditions), et nous aurons l'interdiction de porter atteinte à leur intégrité physique et/ou psychique au même titre que pour les animaux humains.

Ce qui devra impliquer :
- L'Abolition du statut de propriété dont sont victimes les Autres Animaux à ce jour.
- La fermeture des élevages / centres d'insémination / abattoirs etc...
- L'interdiction de faire du commerce d'êtres sentients.
- L'élargissement aux Autres Animaux des sanctions pénales concernant les violences et meurtres.


III ) Troisième Étape : Transition vers une économie Animaliste.

1 ) Transformer les Élevages en Sanctuaires Animalistes.

Placer les Autres Animaux dépendant-e-s déjà né-e-s dans les sanctuaires et les réhabiliter à une vie libre (si possible), ou leur permettre d'avoir une vie en semi-liberté sans utilisation de leur corps par les humain-e-s, jusqu'à leur mort naturelle.

Si nous réussissons à réparer la sélection génétique qui a rendu ces races inaptes à être libres et indépendantes des humain-e-s, nous pourrons essayer de les réintégrer dans un écosystème adapté à leurs besoins.

Cependant, si nous n'arrivons pas le faire, il sera probablement nécessaire d'empêcher les reproductions (stérilisation) pour éviter aux nouveaux-né-e-s de naître handicapé-e-s, vulnérables, et dépendant-e-s à vie, ce qui en ferait des êtres non-libres par défaut.
Et ceci toujours par notre faute, puisque ce serait une conséquence directe des sélections génétiques perpétuées depuis des milliers d'années par notre espèce : "la domestication".


2 ) Transition des emplois agricoles vers le 100% végétal (et Animaliste) : Permaculture Vegane / Agriculture Biovégétalienne...etc.

L'agriculture végétale actuelle est en lien direct avec l'Exploitation des Autres Animaux de part :
- L'utilisation d'intrants animaux (déjections, sang etc...) utilisés dans la plupart des cultures végétales.
- La location d'abeilles-exploitées (ruches d'apicult-eurs/rices) pour polliniser certaines cultures.
- L'utilisation d'Autres Animaux pour d'autres raisons.
(exemple : Utilisation de Canards dans les rizières pour le Riz de Camargue pour tuer les insectes et fertiliser les cultures, ou Singes-esclaves pour récolter les Noix de Coco)

Il sera donc nécessaire d'appliquer des changements à ce niveau là également.

Les subventions de l'État actuellement allouées à l'Exploitation des Autres Animaux, pourront par exemple être utilisées pour :

- Les Élev-eurs/euses souhaitant se reconvertir dans l'agriculture Biovégétalienne ou la Permaculture Vegan.

- Les Végécult-eurs/rices souhaitant faire évoluer leurs cultures une agriculture Biovégétalienne ou en Permaculture Vegan.

- Les Sanctuaires Animalistes.

- Les Organismes / Associations dispensant des formations concernant l'Agriculture Biovégétalienne, la Permaculture Vegan, ou la Création/Gestion d'un Sanctuaire Animaliste.

===============================================

Les campagnes Welfaristes sont contre-productives ? :




===============

D'AUTRES POINTS DE VUE INTÉRESSANTS (SELON MOI) :

  

1 ) POUR LE DÉRANGEMENT DES COMMERCES ET INSTITUTIONS :


Pourquoi attaquer le Système et Commerces spécistes ? (Français / Anglais) :


Pourquoi faire des Action Directes ? (Anglais) :


Pourquoi faire des Disrupts ? (Anglais) :

Qu'est-ce que l'Action Directe ? :


Quel est le but et l'effet des Actions Directes dans les luttes ? :
  

2 ) EXEMPLE DE SENSIBILISATION / CRÉATION D'ANIMALISTES :


Earthling Ed​ (Anglais) :

=========================

Devenir Activiste (Guide) : http://bit.ly/deveniractiviste

Tipeee Andy Smiley

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.
Youtube Facebook Twitter Instagram Email
reste-informee