head_b

Comment organiser et tenir des Réunions d'Activistes (Sécurité / Anonymat)


I ) Comment rencontrer / recruter des activistes ?

Lorsqu'on se met à élargir notre groupe de connaissances / ami-e-s activistes, la question de confiance et de confidentialité vis à vis d'inconnu-e-s se pose (et est très importante à poser, pour ne pas risquer de divulguer des informations compromettantes à des personnes pas "safe" ou carrément à des infiltré-e-s).

Où trouver de nouv-eaux/elles activistes ?
Qu'est-ce qu'on ne peut pas leur dire ? 

Qu'est-ce qu'on peut leur dire ? 
Comment leur dit-on ? etc...

Voici comment je procède personnellement (si vous avez des conseils à ajouter ou des choses sur lesquelles vous n'êtes pas d'accord, mettez-les en commentaire) :

A ) Recrutement avant ou après des événements légaux.


Avant ou après des manifestations, happenings, villages associatifs, ou pendant des pique-niques, il est possible de faire une petite annonce à voix haute ou de montrer une feuille sur laquelle est écrit "On parle d'Activisme, venez !" pour attirer les personnes possiblement intéressées par le fait de discuter de ce sujet.

B ) Recrutement devant des lieux publics non-militants.

Vous pouvez organiser des sessions de recrutement devant des écoles supérieures (facs, universités, ou autre), ou devant d'autres endroits où il y a beaucoup de passage (et possiblement des activistes).

Nous en organisons une le 20 novembre à Paris 8 (Saint-Denis).

Événement Facebook : https://www.facebook.com/events/264862070884394/

Extrait de la description de l'événement :

"DÉROULEMENT DE L'ÉVÉNEMENT :

Nous aurons des panneaux (1 par phrase) :
- "Activistes ANTISPÉCISTES ? venez !"
- "Activistes FÉMINISTES ? venez !"
- "Activistes ANTIRACISTES ? venez !"
- "Activistes ANTICAPITALISTES ? venez !"
- "Activistes ÉCOLOGISTES ? venez !"
- "Activistes LGBTQ+ ? venez !"

Chaque panneau sera tenu par une personne.

Sur place nous aurons des feuilles* sur lequelles vous devrez demander aux personnes intéressées d'y inscrire :
- Leur pseudo (anonymat) ou leur prénom.
- Leur mail (protonmail si possible).


Pour qu'on puisse les inviter aux "Réunions Activistes", au cours desquelles nous parlerons :
- Des luttes spécifiques dans lesquelles chacun-e est engagé-e
- En quoi il est important de soutenir ces luttes spécifiques.
- Quelle stratégie mettre en place pour les faire avancer.
- Créer des groupes affinitaires qui agiront ensemble.
- Former les activistes.
- Préparer des actions en accord avec la stratégie adoptée.

(*Feuilles : Dans une démarche Écologiste, nous utiliserons des feuilles de récupération : des feuilles qui allaient être (ou ont été) jetées alors qu'elles ont encore une face vierge)"

C ) Comment effectuer cette première rencontre en sécurité.


Pendant cette première prise de contact, le risque est élevé (on ne connait probablement pas du tout les personnes à qui on parle), donc il faut absolument faire attention aux informations que l'on divulgue.

Personnellement, je fonctionne comme ceci :


- J'évite les présentations, ou alors je demande aux personnes de donner uniquement leur Pseudo (anonymat) ou leur Prénom, rien de plus.

- Je demande quelles actions paraissent pertinentes pour chacun-e dans le contexte actuel.

- Je répond à la question également en restant dans l'hypothétique ("Je trouve ces actions pertinentes", et j'évite de dire "Je pratique ces actions")

Déjà à ce moment là vous pouvez savoir qui est dans le même état d'esprit que vous, et vous pouvez prendre leur contact :

- Pseudo (anonymat) ou Prénom.


- E-mail, si possible Protonmail *


- Ou numéro de téléphone pour discuter sur Signal.


*Protonmail : vous pouvez leur demander sur le moment de créer une adresse protonmail avec leur smartphone (ou leur rappeler de le faire chez elleux en leur envoyant un e-mail sur leur adresse non-sécurisée), ça prend quelques secondes sur Protonmail.com, et évidemment, dites-leur de mettre leur pseudo ou uniquement leur prénom, et pas leur nom complet dans l'adresse.

Si vous avez le temps sur le moment, vous pouvez débattre sur les différents mode d'actions et leur pertinence : ça vous permettra de sonder un peu la personnalité de chacun-e, et parfois même vous rendre compte que telle ou telle personne n'est pas "safe" (trop d'informations sensibles divulguées, signes d'impulsivité dans ses précédentes actions, etc...)

Les informations / contacts (Pseudo et e-mails des personnes), je vous conseille de les garder dans votre boite Protonmail (la boite mail est cryptée), et pas sur votre PC ou votre téléphone dans un fichier lambda.

II ) Organiser et tenir des Réunions d'Activistes

Une fois que vous avez récupéré des contacts, vous pouvez organiser des réunions plus sécurisées.

Voici comment je procède :


A ) Choisir le lieu et l'horaire :

L'idéal c'est un lieu neutre (pas chez quelqu-un-e, puisque notre adresse de domicile est une information sensible).

Par exemple, un parc (c'est facile en été, un peu moins en hiver...).

Sinon un restaurant / bar, une gare, ou autre lieu public, mais faites attention à choisir un endroit où vous pourrez être un minimum à l'écart (5-10 mètres minimum) des autres personnes qui ne font pas partie de la réunion (un-e infiltré-e prévenu-e par une personne que vous avez invitée pourrait facilement venir tendre une oreille sans avoir eu besoin de s'inscrire ni participer à la conversation).


Pour l'horaire, choisissez un créneau horaire d'environ 1h30-2h sur un jour de week-end (Samedi ou Dimanche) pour la première réunion.

Ne pas prévoir plus de 2h pour la première réunion : ça évite de rester trop longtemps avec des personnes en qui vous n'avez plus confiance au bout de 10 minutes, mais c'est assez long pour vous permettre de sonder les personnes invitées et voir avec qui vous vous sentiriez à l'aise pour la suite.

B ) Envoyer les invitations :

Voici comment je procède :

1 ) Envoie des mails aux personnes qui ne sont pas encore sur protonmail pour leur dire de se créer une adresse protonmail.

2 ) Envoie des mails d'invitation à la réunion sur les adresses protonmail.

3 ) Demandez une confirmation par retour de mail pour savoir qui vient, et noter les adresses protonmail des personnes qui sont sensées venir.

E-mail type :

"Réunion d'activistes le *JOUR* à *LIEU* de *HEURE* à *HEURE*, confirmez votre présence en répondant à ce mail, s'il-vous-plait.

PS : Pour la réunion, il est préférable de venir en ayant lu les articles suivants pour gagner du temps durant les discussions sur place :

- DEVENIR ACTIVISTE (GUIDE) : http://bit.ly/devenir-activiste

- QU'EST-CE QU'UNE OPPRESSION SYSTÉMIQUE : http://bit.ly/oppression-systemique

- ÊTRE ALLIÉ-E DES LUTTES : http://bit.ly/allie-e-des-luttes

- QU'EST-CE QU'ÊTRE ANIMALISTE ? : http://bit.ly/animaliste

- CONSOM'ACTION VS ACTION DIRECTE : http://bit.ly/consomaction-vs-action-directe

- LANGAGE NON-OPPRESSIF : http://bit.ly/langage-non-oppressif "


C ) Tenir la réunion :

1 ) Vérifier que tout le monde a bien été invité par vous :

Le jour de la réunion, apporter avec vous la liste des protonmails qui ont confirmés leur présence, et à chaque personne qui arrive demandez leur de vous dire leur adresse protonmail pour voir si cette personne a bien été invitée par vous.

Si une personne vient sans être sur la liste, demandez-lui comment elle a été au courant de la réunion (probablement un-e connaissance d'une personne invitée), et jauger sur le moment si vous avez assez confiance pour la laisser assister à la réunion ou non.


2 ) Ne laissez rien qui pourrait servir de micro.

La police peut, à distance, déclencher le micro d'un matériel électronique sans que cela se remarque. Et/ou une personne que vous avez invitée pourrait être un-e infiltré-e et enregistrer la discussion puis la transmettre à la police.

Pour sécuriser un minimum la discussion :

- Demandez aux personnes de mettre leur téléphone en "mode avion", puis de les éteindre (oui, il est préférable de faire les deux), et si possible, enlever la batterie et la carte SIM.

- Demandez d'éteindre les ordinateurs portables et autres matériels électroniques

Important : Prévoyez d'apporter un grand sac (si possible, qui se ferme) pour mettre tous les téléphones et ordinateurs portables, et éloignez-le le plus possible (dans la limite du raisonnable en fonction des lieux, pour éviter que vous vous fassiez voler le sac).

3 ) Comment tenir la réunion :

Pour une première réunion, voici comment je procède :

- On choisit une personne pour tenir le tour de parole*.

- On rappelle que les personnes ayant des privilèges dans notre société (hommes, blanc-he-s, personnes cisgenre, personnes hétérosexuelles, personnes valides) ont souvent plus de facilité à prendre la parole, et donc on demande qu'une attention soit portée au fait de laisser de la place aux autres**.

- On demande aux personnes de parler uniquement dans un cadre hypothétique : on ne donne pas d'informations sensibles sur les actions déjà réalisées ou à venir. 

(Exemple : "Je pense que ce type d'actions sur cette cible pourraient avoir de l'impact", et pas "Je vais organiser ce type d'actions sur cette cible", ou "Pour être en sécurité dans ce genre d'action, je pense que les gens qui les font préparent telle ou telle chose", et pas "Quand je fais ce genre d'actions, je prépare telle ou telle chose")

- On conseille aux personnes à la fin de la réunion, de prendre le contact de cellceux avec qui avec qui ilèles se sentent être sur la même longueur d'ondes pour qu'ilèles puissent par la suite s'organiser entre-elleux par Signal (smartphone) ou par Protonmail (ordinateur et smartphone), et faire des actions.

- On conseille également à tou-te-s de s'organiser en groupe affinitaire (groupe d'ami-e-s de confiance), et de ne pas se forcer à faire des actions avec des personnes en qui ilèles n'ont pas confiance. (Et de ne pas se vexer si telle ou telle personne n'a pas encore confiance en vous)

NB : Pour les réunions suivantes avec vos groupes affinitaires, vous pourrez probablement vous retrouver chez quelqu'un-e (si la confiance est établie), mais gardez le réflexe de sécurité pour les téléphones et matériels électroniques.

*Tenir le tour de parole : inscrire sur une feuille, dans l'ordre, les personnes qui lèvent la main pour prendre la parole, et donner les tours de parole en suivant la liste. (écrivez tout petit, pour éviter de devoir utiliser plusieurs feuilles)

**Conseils pour les personnes privilégiées :

- Ne pas prendre la parole systématiquement à chaque idée qui nous vient, pour laisser l'opportunité aux autres d'exprimer la même idée, et ensuite demander la parole dans le cas où ce que vous vouliez dire n'a pas été dit.


- Essayer d'être clair-e et conscis-e : ne pas garder la parole pendant trop longtemps, pour laisser de la place aux autres pour qui il est plus difficile de prendre la parole dans notre société, et éviter les jargons qui ne seraient pas compréhensibles par des personnes non-inité-e-s ou pour qui le Français n'est pas la langue maternelle, ou expliquer très rapidement les mots employés si c'est absolument nécessaire.

- Utiliser le Langage Non-Oppressif.

Langage Non-Oppressif : http://bit.ly/langage-non-oppressif

Devenir Activiste (Guide) : http://bit.ly/devenir-activiste

Voila, je pense avoir à peu près tout dit de ce qui me semble important pour organiser et tenir des réunions d'activistes. Si vous pensez qu'il manque des choses ou que vous n'êtes pas d'accord avec certains points, dites-les dans les commentaires ! :)


Tipeee Andy Smiley

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.
Youtube Facebook Twitter Instagram Email
reste-informee